lundi 4 mai 2009

Le Café Laurent – 02 mai 2009 – Un coin de tranquillité et de swing près d’Odéon


33, rue Dauphine
75006 Paris
Tél. 01 43 29 03 33
www.cafe-laurent.com

Samedi, après avoir bu un thé avec ma sœur chez Kilali, près d’Odéon, je rejoignais les berges de la Seine par la rue Dauphine lorsque j’ai entendu un trio de jazz jouer au Café Laurent, situé au coin de la rue Christine.

L’occasion était trop belle : j’avais une heure à tuer avant de retrouver T. et l’envie d’un lieu cosy pour avancer sur le compte-rendu d’Itinéraires (bientôt c’est promis !). Après le bruit et l’agitation d’Odéon, une bulle de tranquillité et de swing était la bienvenue.

Le Café Laurent n’a en fait de café que le nom puisque c’est le bar de l’Hôtel d’Aubusson. On y retrouve tout le charme des bars d’hôtels chics, qu’ils soient situés à Paris ou ailleurs : des banquettes moelleuses, un papier peint rassurant à larges rayures au mur, un service discret et attentionné et une longue liste de cocktails.

Les musiciens jouent près des fenêtres donnant sur la rue, tandis qu’au fond de la salle le bar en bois vernis jouxte des portes-fenêtres ouvrant sur une jolie cour intérieure, invisible depuis la rue, où sont disposées des tables pour prendre un café ou l’apéritif au calme.

En entrant dans le bar, il n’y avait pas grand monde : deux japonaises assises dans un coin et un couple, l’homme dodelinant de la tête au rythme de la musique. Puis, peu à peu, les clients de l’hôtel sont arrivés pour prendre l’apéritif avant de ressortir dîner : en famille ou entre amis, ils ont tout leur temps et sont heureux de discuter de leur journée.

C’est « Lost in translation » à peu de frais : au milieu de ce tumulte de langues étrangères, on n’est plus tout à fait en France. Les habitués qui plaisantent avec le serveur n’ont pas la gouaille du titi parisien mais plutôt l’accent américain ou bien s’expriment avec des hochements de tête typiquement japonais. C’est agréable parce qu’on a l’impression d’être ailleurs, de voyager.

Sur un air de... "Love you madly" de Duke Ellington.

A noter… Des trio ou des quartet de jazz se produisent tous les jeudis, vendredis et samedis soir, entre 18h30 et 20h, puis entre 21h30 et 0h30.